C’est un médecin britannique, James Braid, qui créa l’appellation « hypnose » en 1841 pour illustrer une technique utilisée avec succès dans le domaine médical. L’hypnose fut ainsi officiellement reconnue avec la transe hypnotique et la relation patient-thérapeute. De nombreux professionnels de la santé suivirent cette nouvelle voie. Ainsi, en France, Hyppolite Bernheim et Jean Charcot ; Hyppolite Bernheim découvre l’influence de la suggestion hypnotique et fonde avec Liebault la fameuse école de Nancy où notamment, sera mise en exergue l’état naturel qu’est la transe. Un siècle plus tard, la science leur donne raison en ratifiant l’existence de zones cérébrales dédiées aux Etats Modifiés de Conscience qui sont naturellement présentes en chacun.

L’Hypnose Classique est la première manière de pratiquer l’hypnose. L’Hypnose Classique est basée principalement sur les suggestions directes et l’aspect dominant de l’hypnotiseur ; les instructions sont simples, directes, claires et autoritaires. A cela, s’ajoute parfois l’utilisation d’éléments spécifiques pour focaliser l’attention de la personne : pendule en mouvement, dessin en forme de spirale, métronome… Les protocoles pour mettre les personnes en transe (ou inductions)  sont précis et adaptables à des situations variées. L’induction est assez rapide et la transe s’approfondit avec des inductions répétitives qui entraînent la personne dans un état de plus en plus profond. Toutefois, l’Hypnose Classique atteint ses limites avec les personnes résistantes à la mise en transe. En effet, les caractéristiques rigides de ses techniques l’empêchent de faire preuve d’une certaine souplesse et de s’adapter au fonctionnement de ces personnes pour en dissoudre les résistances. C’est une limite importante de l’Hypnose Classique dans son application. D’ailleurs, cela a induit chez certaines personnes l’idée qu’elles ne sont pas hypnotisables (heureusement cela changera avec l’arrivée de l’Hypnose Ericksonienne où tout le monde est hypnotisable, puisque l’Hypnose Ericksonienne s’adapte totalement aux spécificités de chaque personne).

Les suggestions de l’Hypnose Classique sont donc des suggestions directes qui sont les mêmes pour toutes les personnes ayant le même objectif (ou problème à résoudre). L’utilité de l’Hypnose Classique  est reconnue pour un certain nombre de problèmes comportementaux et également pour modifier le ressenti corporel. L’Hypnose Classique est utilisée pour des applications médicales et psychosomatiques.

Les techniques de l’Hypnose Classique sont reprises à l’heure actuelle par l’hypnose de spectacle. En effet, les techniques utilisées dans l’Hypnose Classique, par leur aspect fascinant, conviennent parfaitement aux exigences de l’hypnose de spectacle. Ainsi, les personnes sur scène peuvent être soumises à l’amnésie (la personne oublie un chiffre ou son prénom), des hallucinations, voir l’anesthésie, la catalepsie… L’hypnose de spectacle impressionne par cette capacité qu’a notre cerveau de pouvoir nous faire « vivre » des réalités différentes. Bien sûr, dans ce genre de pratique, l’objectif n’est pas d’aider une personne à dépasser un problème mais bien de la faire participer à un projet bien défini : le spectacle ; nous ne sommes plus dans la thérapie mais dans la production d’un spectacle. Pour cela, les « hypnotiseurs » ou plutôt les « fascinateurs »  car leur rôle est uniquement de fasciner, subjuguer, amuser le public,  utilisent d’autres techniques que l’hypnose pour augmenter leur « impact », leur puissance, leur ascendant sur les personnes. Les inductions sont rapides, spectaculaires ; des suggestions directes très autoritaires vont être utilisées ainsi que des répétitions de mots suggérant l’approfondissement d’un phénomène hypnotique. Le fascinateur va recourir également à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et notamment au langage non verbal afin d’augmenter son charisme et sa puissance d’influence sur les personnes à hypnotiser.

L’Hypnose Classique et l’hypnose de spectacle utilisent des outils similaires, mais là s’arrête la comparaison. L’Hypnose Classique est l’hypnose la plus ancienne et possède plus de techniques que toutes les autres. Malgré cela, les praticiens hypnothérapeutes actuels lui préfèrent sa version semi-traditionnelle qui est toujours directive, mais non dominante, et qui s’appuie également sur quelques-uns des outils de l’Hypnose Ericksonienne.